TOUT EST SOUS CONTRÔLE

TOUT EST SOUS CONTRÔLE

Publication: 31.03.2022

Les collaborateurs du Key Account Management d’Honegger sont tous les jours sur le terrain – avec beaucoup de diplomatie et un sens aigu des besoins de la clientèle et des collègues.

Adrian Bugmann dirige le service Key Account Management d’Honegger depuis 2020, et, à ce titre, il siège également au comité de direction élargie depuis le début de l’année. Les « Key Accounts » ou grands comptes sont des clients clés qui, en raison de leur volume d’affaires élevé, sont importants pour l’entreprise Honegger.

Cela comprend également quelques mandats nationaux qui présentent une complexité accrue en raison de leurs succursales dans toutes les régions du pays, et qui relèvent donc également de cette catégorie. Outre la direction et la coordination de son équipe, Adrian Bugmann s’occupe également de plein gré de sa propre clientèle « pour garder un sens du business au quotidien. »  
 

L’humain au centre
Le lien avec la clientèle et une compréhension profonde de ses préoccupations constituent donc les tâches essentielles de son équipe, comme le précise Adrian Bugmann dans l’entretien. Et pour garantir cette proximité, lui et son équipe n’hésitent pas à parcourir près de 30 000 kilomètres chaque année.

KAM Honegger 01 A.jpg
de gà dr. KAM Team: Antonio Sabato (Key Account Manager), Corina Kunz (Administration Key Accounting), Adrian Bugmann (Leiter KAM), Vincenzo Zarbo (Key Account Manager), Sandra Samudio (Administration Key Accounting) 


« C’est la philosophie d’Honegger d’aller à la rencontre des personnes impliquées pour aborder avec elles les problèmes éventuels.

Les clients et clientes sont au centre de tout, car notre nom est synonyme d’exigences et de qualité élevées. » Il y a toujours matière à discussion, car: « Le nettoyage est quelque chose d’éphémère. Ce qui était impeccable il y a un instant peut avoir une toute autre allure cinq minutes plus tard en raison de circonstances malheureuses. » Lors des interventions correspondantes chez les clientes et clients, souvent documentées par des photos, Adrian Bugmann joue un rôle essentiel de médiateur et doit parfois faire preuve de diplomatie.

« Pour nous, il est primordial que nos clientes et clients soient satisfaits·es de nos services et obtiennent la prestation convenue. Et en même temps, il est important pour moi de défendre nos collaborateurs et notre entreprise. »
 

Partenaires et au même niveau
Mais Adrian Bugmann et son équipe ne se contentent pas seulement de résoudre des problèmes, bien au contraire : « Nos activités comprennent aussi la gestion classique des portefeuilles. Cela implique l’analyse permanente des contrats et des prestations de services, de la rentabilité, d’éventuelles possibilités de ventes croisées ainsi qu’une étroite collaboration avec les directions des succursales. »

KAM Honegger 02.jpg
KAM Team Honegger

Comme pour l’ensemble du personnel d’Honegger, l’activité des Key Account Managers a dû faire face à une complexité accrue au cours de ces deux dernières années en raison de la pandémie de coronavirus. « À cause des fermetures et de l’obligation de télétravailler, beaucoup de clientes et clients ont souhaité réduire l’étendue des services convenus. Cette demande était naturellement compréhensible.

Mais comme nous opérons dans un secteur où le besoin en main-d’œuvre est très important, nous ne pouvions pas y répondre aussi facilement. Nous avons donc essayé de trouver une solution satisfaisante pour les deux parties au cours de nombreux entretiens basés sur le partenariat. Et nous sommes heureux de constater que cela a fonctionné. »
En outre, les pertes liées au coronavirus chez Honegger ont pu être compensées par une augmentation de la demande de concepts de prévention et de services d’hygiène.


Nouvelles exigences et numérisation
Comme de nombreuses entreprises continuent à avoir recours au télétravail malgré les vastes mesures de réouverture prises en février, certaines conséquences de la pandémie, par exemple, le nettoyage des bureaux à la demande, restent d’actualité chez Honegger. Et pour garantir cela, l’entreprise, en tant que le prestataire suisse des services digitalisés pour les bâtiments, a déjà préparé de nombreuses réponses innovantes.

Ainsi, il est possible de nettoyer une salle de réunion seulement lorsque les outils numériques signalent qu’elle va être utilisée, par exemple.

« Nos clientes et clients veulent des services complets et une transparence totale. Nous mettons donc un compte rendu numérique à leur disposition, qui peut être consulté et évalué en ligne.

Mais il faut également que les informations concernant les locaux chez les clientes et les clients soient correctes, comme le souligne Adrian Bugmann en citant l’exemple suivant : « Tout récemment, j’étais chez un nouveau mandant et j’ai constaté que nous n’avions pas de réseau, et que, par conséquent, nous ne pouvions pas saisir les données en ligne. »

C’est justement pour dépister ce genre de problèmes qu’Adrian Bugmann et son équipe se rendent dans les coins les plus reculés de Suisse, dans l’intérêt de la clientèle. Et c’est pour cela qu’ils ont tout sous contrôle.

 

fermer