Les RH en cette période de lockdown

Les RH en cette période de lockdown

Publication: 25.05.2020

La gestion des ressources humaines est l’élément central d’une entreprise comptant 6000 collaborateurs. Comment les RH font-ils face au lockdown ? Trois déclarations concernant la situation «coronavirus» et les RH.

Béatrice Benkler, responsable des ressources humaines et membre de la direction de la Honegger SA, membre de la cellule de crise interne pandémie.

Panique : non – prudence : oui
L’alarmisme dans certains médias était et reste un défi contribuant à l’incertitude chez nos collaborateurs. Nos équipes RH de la centrale et des succursales y sont sensibilisées et elles sont à tout moment à la disposition de tous les collaborateurs et de leurs familles, qu’il s’agisse de répondre à leurs questions ou de s’entretenir sur des thèmes spécifiques touchant à la santé, le chômage partiel, la quarantaine ou encore la crainte d’une deuxième vague de Covid-19.

Communiquer et rester en contact
Les RH Services centraux et l’organisation du personnel dans les succursales sont connectées et ont des échanges constants. Avec la cellule de crise interne, nous informons ensemble nos collaborateurs sur l’évolution de la pandémie et les mesures correspondantes au cours de cette situation exceptionnelle.

Rester flexible est important
Malgré toutes les possibilités des médias numériques et le téléphone, nous ne pouvons pas nous passer totalement des rendez-vous personnels. Un travail de RH professionnel sans contacts humains est comme une voiture sans roues. Dans ce cas, nous respectons bien sûr toutes les mesures décrétées par l’administration comme le respect des distances, etc. La charge mentale de la situation pour l’humain ne doit pas être mésestimée. L’entretien personnel est important lorsque le collaborateur ou la collaboratrice doit faire face à de tels problèmes. Il s’agit d’y répondre personnellement et de manière flexible.

Nous nous réjouissons du retour à une certaine normalité et nous espérons pouvoir bientôt quitter cette situation exceptionnelle.

fermer