Le nettoyage des salles blanches: une autre dimension de l’impeccable

Le nettoyage des salles blanches: une autre dimension de l’impeccable

Veröffentlicht: 30.04.2018

Publication: 01.05.2018

Le personnel doit respecter des exigences particulièrement strictes lors du nettoyage des salles blanches. En effet, comme les impuretés dues aux germes et aux bactéries ne sont pas visibles à l’œil nu, seul le strict respect des consignes peut garantir un bon résultat. La formation et la sensibilisation du personnel sont la clé de tout. Règle de base: il est beaucoup plus avantageux d’éviter les impuretés que de les supprimer.

Se laver minutieusement les mains et les désinfecter, mettre une charlotte, porter un masque et des gants, ne pas toucher le sol en enfilant sa combinaison, telle est la longue liste de consignes que doit respecter le personnel de nettoyage avant d’attraper un balai serpillère. Il s’agit d’éviter que des impuretés, par exemple des germes et des bactéries, ne soient transportées via des sas dans des parties où doit régner une pureté absolue.

Il y a salle blanche et salle blanche

Les hôpitaux, mais aussi l’industrie, ont besoin de salles blanches. Lors de la fabrication de médicaments, de denrées alimentaires ou de produits de haute technologie tels que puces électroniques et montres, il peut être déterminant pour certaines étapes du processus qu’aucune impureté ne s’introduise dans le produit. Mais il y a salle blanche et salle blanche: des valeurs limites et des normes très différentes (ISO, GMP, etc.) sont appliquées en fonction du produit ou du processus de fabrication. Les exigences quant au matériel et aux vêtements de nettoyage sont donc également différentes, tout comme celles liées à la compétence du personnel.

L’ennemi invisible

Les particules, les germes et les bactéries sont bien en dessous de la limite de la visibilité, donc invisibles. Ce qui brille impeccablement et sent bon le citron n’est pas obligatoirement exempt d’impuretés. Pour une salle blanche de classe 5 nettoyée selon la norme ISO, la valeur limite de la taille des particules est de 5 μm/m3 (micromètre par mètre cube) pour 29 particules. En comparaison, les particules visibles à l’œil nu font environ 40 µm et plus. Seul le strict respect de la méthode de nettoyage et du processus peut garantir un bon résultat. L’homme en soi représente un grand danger de contamination, car il peut influencer considérablement le résultat du nettoyage par son comportement.

La Ligue des champions du nettoyage

Il est donc indispensable de se baser sur un concept et une gestion du nettoyage globaux. Ce n’est pas pour rien que le nettoyage des salles blanches est la discipline reine de la branche. Les interfaces entre le personnel de production et le personnel de nettoyage sont un sujet particulièrement épineux. Il ne doit exister aucune lacune au niveau du nettoyage. Tous les participants doivent donc être formés et briefés en conséquence et avoir eux-mêmes une grande conscience de leurs responsabilités. La prévention est dans tous les cas plus avantageuse que le nettoyage d’impuretés, qui entraîne souvent des coûts élevés, des risques et des pertes de qualité.

Auteur: Uwe Zink, Key Account Manager Cleanroom

fermer