«Dans les établissements du secteur de la santé, la collaboration interdisciplinaire est essentielle.»

«Dans les établissements du secteur de la santé, la collaboration interdisciplinaire est essentielle.»


Publication: 01.04.2018

La prise en charge de personnes dans les établissements de santé nécessite des prestations très variées dans différents domaines. Ces prestations concernent la médecine, des soins et des thérapies jusqu’à la technique et l’administration en passant par l’hôtellerie, pour ne nommer que quelques-uns des domaines en question. Certaines des étapes de travail de ces prestations sont visibles, alors que de nombreuses autres se déroulent en arrière-plan et sont donc invisibles.


Non seulement ces étapes de travail et ces tâches diffèrent nettement les unes des autres, mais aussi les jargons techniques utilisés dans les différents départements. Tout l’art de la collaboration interdisciplinaire consiste à définir une manière de travailler orientée client et efficace permettant de travailler sans heurts.

Des avantages pour toutes les parties prenantes grâce à des procédures opérationnelles fonctionnant bien

«Lorsque ces procédures opérationnelles fonctionnent parfaitement, non seulement les patientes et les patients ou les pensionnaires des établissements de santé se portent bien, mais aussi leurs proches», explique Brigitte Schori, responsable de l’implémentation et du secteur Healthcare chez Honegger AG. Et les services spécialisés et sociétés externes bénéficieraient eux aussi d’une plus-value. Bref: toutes les parties prenantes dans et en dehors de l’institution.

Une langue commune dans tous les domaines

«Avec nos activités dans les domaines technique et économique, chez Honegger AG, nous fournissons des services de support destinés à promouvoir le bon déroulement des processus de nos clients», dit Brigitte Schori. Honegger possède de nombreuses années d’expérience en tant que partenaire compétent dans la planification, l’organisation et la fourniture de services de gestion des infrastructures dans le secteur de la santé. «Nous fournissons des services dans les domaines du nettoyage d’entretien et spécial, de la maintenance d’installations extérieures, de l’analyse des processus dans l’économie domestique, du suivi et de l’accompagnement professionnels lors de la réalisation de nouveaux concepts», explique Brigitte Schori. Souvent, une activité conditionne un travail déjà réalisé dans un autre département, voire permet de réaliser ce travail. «Il s’agit de parler la même langue dans les différents départements dès la définition de ces processus de travail et responsabilités. D’abord, au niveau de la recherche de la solution, mais aussi lors de l’évaluation de la qualité, afin de soutenir au mieux les processus clés.»

Tous les événements ne peuvent pas être régulés

Dans le domaine de l’économie domestique, par exemple, les transitions peuvent être très douces. Cela signifie qu’une même activité pourrait être réalisée par plusieurs départements. «Les plans d’interfaces sont très utiles ici, car ils définissent les responsabilités des différents départements de manière judicieuse.» Par contre, les événements imprévisibles, qui, dans le secteur de la santé, font partie intégrante du quotidien sous une forme ou une autre, ne peuvent pas être régulés du tout ou seulement partiellement. «Ces défis quotidiens dans le secteur de la santé rendent le travail à la fois passionnant et enrichissant.»
D’après Brigitte Schori, une bonne communication, une compréhension commune dans la recherche de la solution et la capacité de penser et d’agir au-delà de son propre domaine de compétences sont des facteurs essentiels. Ce serait même la seule manière de résoudre ensemble, rapidement et de manière interdisciplinaire des situations difficiles.

Auteure: Brigitte Schori, responsable de l’implémentation et du secteur Healthcare

fermer