« Assurance qualité 2.0 - Le niveau d’exigence demeure »

« Assurance qualité 2.0 - Le niveau d’exigence demeure »

Publication: 31.07.2019

Chez Honegger SA, l’assurance qualité joue depuis toujours un rôle important. Une application développée à l’interne garantit aujourd’hui un contrôle systématique ainsi qu’une évaluation simple du niveau de qualité et permet une amélioration continue.

Depuis la création de l’entreprise il y a plus de 70 ans, Honegger effectue des contrôles de propreté qui permettent de tester par la même occasion la conformité des prestations fournies. Dans le cadre de la certification ISO-9001 de mai 1997, l’assurance qualité a été institutionnalisée chez Honegger. Les contrôles qualité sont planifiés, exécutés et vérifiés sur le principe de la « roue de Deming », qui définit aussi les mesures nécessaires. La « roue de Deming » est un modèle qui décrit les quatre phases d’un cycle itératif de résolution de problèmes (prévoir - faire - vérifier - agir). Ce circuit de régulation forme l’un des fondements de la norme ISO 9001 et vise à promouvoir un processus d’amélioration constant.

L’assurance qualité ne se résume pas à des contrôles de la qualité

Ceux qui pensent qu’il s’agit uniquement de contrôler la qualité se trompent. L’assurance qualité commence déjà au moment de l’offre. Chez Honegger, une partie de l’analyse des besoins consiste à définir les exigences qualitatives des clients, ce qui lui permet ensuite de s’adapter à leurs besoins spécifiques. De plus, les collaborateurs les mieux adaptés au mandat sont désignés dans ce cadre, de même que les machines et produits chimiques appropriés.

La numérisation simplifie l’assurance qualité

Alors que la procédure de planification des contrôles, de reporting et de documentation se faisait autrefois au format papier, on utilise de nos jours des moyens numériques. Depuis 2006, Honegger utilise sa propre application pour les contrôles qualité. Les personnes responsables peuvent documenter les vérifications directement sur leur smartphone. Les résultats sont transmis en temps réel au système ERP, permettant ainsi des diagnostics instantanés du niveau de qualité. L’ensemble des données peut être analysé en quelques clics et sert de base pour définir les mesures d’optimisation qui s’imposent, ce qui permet de garantir un processus d’amélioration continu.

Planification systématique et exécution sur place

Du temps des fondateurs de Honegger, il était courant que les contrôles des objets se fassent selon le bon sens et l’appréciation personnelle des personnes qui l’effectuaient. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Au début du mandat, les contrôles sont systématiquement planifiés et les contrôleurs disposent d’un logiciel qui leur indique au jour le jour quels objets sont à vérifier. Les contrôles sont alors effectués directement sur place. Malgré les progrès techniques et les nouvelles possibilités dont nous disposons dans notre secteur, il est évident que le contrôle visuel et microbiologique ne peut se faire que sur place.

L’avenir de l’assurance qualité

Le progrès fulgurant de la numérisation (notamment dans le domaine des capteurs) nous permettra de développer dans un proche avenir de nouveaux outils pour l’assurance qualité. La transmission automatique des données nous permet par exemple de tirer des conclusions sur la qualité des prestations dans l’objet du mandat. Un exemple : Honegger mène actuellement un projet pilote avec 60 machines dans des objets très divers répartis dans toute la Suisse. Ces machines sont équipées de traqueurs GPS. Dès que les paramètres sont inférieurs ou supérieurs à la marge de tolérance prédéfinie, une information dans ce sens est envoyée sur le smartphone du responsable de l’intervention. Cette information pourrait être :

  • L’heure de début des nettoyages n’a pas été respectée 
  • Les nettoyages ne sont pas terminés au moment convenu
  • Le temps d’exploitation de la machine n’a pas été atteint
  • Un défaut a été décelé sur la machine

Toutes ces informations permettent au responsable de l’intervention de repérer d’éventuels défauts de qualité et de prendre immédiatement des mesures. Ce système est assimilable à un dispositif d’alerte précoce. Les évolutions technologiques en cours sont vérifiées en permanence par notre département spécialisé. Car ce n’est qu’avec des processus et des outils innovants et modernes que nous pouvons être à la hauteur de nos ambitions en matière de qualité et répondre aux attentes toujours plus élevées de nos clients. Et rendre l’assurance qualité encore plus performante, plus immédiate et plus transparente.

 

Auteur : Heribert Marchon, responsable Gestion de la qualité

fermer